Vous venez d’intégrer le marché du travail et êtes confus quant au prélèvement de l’impôt à la source ? Plus de soucis ! Pour ceux qui viennent d’obtenir un premier emploi, sachez que la retenue à la source est un mode de recouvrement de l’impôt visant un prélèvement de celui-ci avant paiement du revenu au bénéficiaire. On parle d’impôt sur le revenu. Quel est donc le taux de prélèvement pour un premier emploi ?

Prélèvement à la source : les différentes options possibles

Le prélèvement à la source consiste à s’acquitter mensuellement de l’impôt sur le revenu. Ainsi, votre employeur déduira chaque mois de votre salaire une certaine somme afin de satisfaire l’administration fiscale. Pour déduire cette somme, il est appliqué au salaire trois différents taux au choix. Ces taux ont été prévus par l’État : il s’agit du taux individualisé, du taux personnalisé et du taux non personnalisé.

Le taux individualisé

Si vous êtes en couple lors votre premier emploi, vous pouvez opter pour un prélèvement à la source à taux individualisé. Ce taux est calculé proportionnellement aux revenus de chaque conjoint. L’impôt sur le revenu de l’un sera différent de celui de l’autre. Ce taux peut s’avérer désavantageux pour le moins rémunéré. Il faut donc tenir compte des écarts de salaires entre les conjoints avant d’effectuer ce choix.

Le taux personnalisé

Il s’agit là du taux par défaut appliqué par l’administration fiscale (lorsque vous ne faites aucune démarche). L’impôt sur le revenu qui vous sera prélevé est calculé automatiquement sur la base de votre revenu. Et si vous êtes en couple au moment de l’obtention du premier emploi, le prélèvement à la source se fera suivant le même taux pour chaque conjoint. Cela est dû au fait qu’à ce niveau le calcul est effectué en fonction de l’ensemble des rémunérations et des charges de votre foyer. Ce choix est très conseillé quand on est notamment en situation de premier emploi.

Le taux non personnalisé

Encore appelé taux neutre, le taux non personnalisé est appliqué si vous souhaitez garder secret votre niveau d’imposition à l’égard de votre employeur. Ici, le calcul ne prend en compte ni la situation familiale ni les autres revenus. L’administration effectue donc le calcul en supposant que vous êtes un célibataire sans enfant. Faut-il préciser qu’en cas de manque à gagner pour le fisc suite à l’application de ce taux et comparativement au taux personnalisé, vous serez tenus de rembourser la différence. Pour vous qui êtes à votre premier emploi, ce taux ne vous avantage guère, d’autant plus que cette différence sera remboursée chaque mois.

 

 

Taux neutre : à quoi correspond-il concrètement ?

Le taux neutre représente le taux de retenue à la source d’un employé célibataire et sans enfant. Il est appliqué en fonction du barème de l’impôt en vigueur dès le commencement de sa vie professionnelle, et ce, peu importe la structure.

Le taux neutre ne prend en compte aucun autre revenu du foyer fiscal, aucune charge déductible et aucun crédit d’impôt. Par ailleurs, ce type de taux est approprié aux imposés qui ont des rémunérations très élevées. Il s’avère donc moins favorable aux plus jeunes qui viennent d’obtenir un premier emploi.

Catégories : Actualités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 + 18 =